A PROPOS DES CARICATURES DE MAHOMET : INDIGNEZ-VOUS !

 

Nous sommes Charlie.jpg

 

Un billet d’humeur, ça ne sert généralement à rien, et pourtant j’ai envie de vous faire partager celui que vient de m'envoyer mon ami François LAMURE que lui ont inspirés les évènements récents.

 

Il est évident que les attentats et prises d’otages perpétrés en France le 7 janvier 2015 contre le journal Charli Hebdo par des criminels exaltés sont tragiques et intolérables.

 

Le mouvement d’ampleur qui s’est manifesté en France et dans le monde a surtout souligné l’atteinte à la liberté d’expression et à l’antisémitisme, ce qui était la moindre des choses.

 

Mais tous ceux qui se sont identifiés à Charlie, s’identifient-ils aussi :

        • aux femmes et aux enfants enlevés et massacrés par Boko-Haram au Nigeria ou au Mali,
        • aux chrétiens menacés, chassés et exécutés au moyen orient,
        • aux femmes qu’on soumet et violente en Afghanistan ou au Pakistan,
        • et à tous ces innocents sacrifiés dans trop de théâtres où s’exerce la barbarie humaine, hors de nos regards.

 

Le jour même où nous suivions ce drame à Paris il y a eu un assassinat collectif de près de 2000 paysans nigériens qui osaient s’opposer à Boko-Haram ! Ils sont presque passés sous silence.

 

Oui ! il faut encore s’indigner, mais bien au-delà de notre zone de confort, j’espère que tous ceux qui ont été touchés, émus, effrayés auront aussi de la compassion pour ces dizaines de milliers d’êtres humains massacrés chaque année au nom d’un Dieu repeint aux couleurs de l’obscurantisme le plus absolu et qui valent les 18 morts qui nous ont touché parce qu’ils nous ressemblaient.

 

Nous ne pouvons certes pas grand-chose, mais battons-nous partout où nous sommes, pour l’éducation et pour l’amour, c’est peu, mais c’est déjà un début, et associons nous en pensées ou en prières selon nos convictions, à cette humanité en souffrance, en recherche d’unité.

 

On reste sans mot devant la nouvelle escalade de barbarie perpétrée ce vendredi 16 octobre 2020 à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) par ce jeune étranger tchétchène de 18 ans que la France avait accueillie avec sa famille et qui a décapité au couteau en pleine rue un professeur d’histoire au seul motif qu’il avait montré les caricatures de Mahomet publiées dans Charlie Hebdo à ses élèves, pour illustrer un cours sur le libre arbitre et la liberté de conscience à des élèves en mesure et en âge de l'entendre, élève ne doit être invité à sortir de sa classe parce qu'on va parler.

 

Cet enseignant exemplaire dans sa mission d’éveil des consciences avait pourtant délicatement pris soin de prévenir ses élèves en invitant ceux d’entre eux qu’aurait pu gêner le sujet abordé de Charlie Hebdo et des caricatures du Prophète de sortir de la classe.

 

Charlie Hebdo c’était il y a 5 ans… Le fanatisme continue à se propager ! 

 

  images.jpg  je suis Charlie.jpg


Gémissons, gémissons, mais espèrons !

 

 NOTA BENE : Pour avoir une retrospective des illustrations de Charlie-Hebdo, cliquer ici !

 


 

 

 



13/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 89 autres membres