LES BUGADES PROVENCALES !

14 Bugades.jpg

 Sur la bégude de la place des Droits de l'Homme à Oraison (Alpes de Haute Provence) 

on remarque la barre de bois, au milieu, destinée à suspendre le linge et l'égoutter,

et on distingue bien l'abreuvoir proprement dit et ses deux bassins, le « Refrescator » et le « Lavador »!

 

 

Une « Bégude » était en Provence une fontaine ou mieux, un abreuvoir pour les bêtes, et il était, la plupart du temps, couplé à une « Bugade », à savoir un lavoir pour rincer le linge.

 

Pour vous mettre dans le bain, cliquer sur cette petite vidéo de 2mn 30s 

 

 

J’ai toujours succombé au charme de ces lavoirs où, tout jeune, j’observais ma grand-mère rincer ses draps à grand coups de battoir avec son bloc de savon de Marseille pour supprimer quelques taches rebelle, le bloc de savon verdâtre que le Papet faisait sécher plus d’un an dans sa remise pour qu’il ne s’use pas trop vite.

 

Peu de temps avant de passer commande de la fontaine qui orne mon jardin à Bruno MORANDINI, un copain tailleur de pierre à Lacoste, j’ai redessiné, de mémoire, la fontaine à deux sources de la bergerie de mon Papet qu’il m’a reproduit au 1/3… Elle faisait prés de 4 mètres de long et était bien entendu suivie d'une bugade de la même taille que je n'ai pu installer dans mon jardin de curé à Villeneuve!...

 

Fontaine du papet.jpg
La Fontaine de mon Papet en réduction de 1/3...
 

 

Ce faisant, l’idée m’a pris tout d’un coup de vous raconter comment nos ancètres, et ce n'est pas si loin que ça, nos grands-mères, faisaient la lessive.

 

C'est ce que vous compte mon article sur la L'ART DE LA LESSIVE AUTREFOIS !

 

M'intéressant au sujet des BUGADES, j'ai depuis longtemps aimé photographier des lavoirs et des fontaines de villages provençaux et j’en ai fait la collection en attendant d'écrire un article sur le sujet... Et ainsi je vais pouvoir vous en montrer quelques unes, pas forcément les plus belles (quoique celle de Pont Saint Esprit soit un véritable chef d'oeuvre monumental), mais celles qui ont le plus attiré mon attention après avoir rédigé l'article sur les lavoirs et les lavandières qui m'a été inspiré par un concitoyen d'Oraison dans les Basses Alpes (qui m'a permis de publier l'intégralité de sa documentation - Cliquer ci-dessus sur le lien bleu-roi).

 

C’est que, l’urbanisme de nos villages a été profondément marqué au XIXème siècle par les travaux d’embellissement des communes qui accompagnaient le développement économique : aménagement de places, alignement de rues, édification de bâtiments publics et de bâtiments à usage communautaire, plantation de platanes, et particulièrement lavoirs et fontaines notamment, qui constituent aujourd’hui l’ornement des rues et des places de nos villages provençaux.

 

Les lavoirs et fontaines de nos communes rurales apparaissent à l’extrême fin du XVIIIème siècle seulement et se généralisent au XIXème et au début du XXème siècle, avec les progrès de l’hygiène publique.

 

Par exemple, entre 1840 et 1906, ce sont quelques 23 lavoirs et 35 fontaines qui seront édifiés dans les communes de la Drôme Provençale, ai-je lu dans les archives de Grignan, afin d’améliorer les conditions de vie des habitants et de lutter contre les épidémies de choléra et autres maladies véhiculées par la contamination de l’eau des puits et des rivières. Les autres départements du sud-est n'ont pas été en reste comme vous allez le voir.

 

De nombreuses communes, encouragées par l’Etat et les lois sur la salubrité, organisent alors leurs premiers réseaux d’adduction et de distribution de l’eau, rivalisant d’ingéniosité et de technicité pour l’édification de leurs lavoirs et fontaines, ces nouveaux temples de l’eau.

 

Toute fontaine n'a pas son lavoir, mais tout lavoir est lié à une begude, une fontaine, une source ou à un cours d'eau. Le lavoir était donc un bassin public alimenté en eau détournée ou captée, sur le parcours descendant d'une source ou d'un cours d'eau.

 

Le premier lavoir qui est à l'origine de ma fascination pour les  « Bugades » est celui de MONTFURON, un tout petit village situé au sommet du Lubéron, à 10Km au dessus de Manosque et où, lorsque j'étais louveteau dans les années 50, nous allions remplir nos gourdes et faire notre toilette lors des sorties de week-end. Il est aujourd'hui à sec…

 


13 Bugades.jpg
Le lavoir du village de Montfuron, situé juste en dessous du col.

Un bief spécial avait détourné l'eau du ruisseau pour l'approvisionner...

 

Mais le lavoir est en général couvert pour protéger les lavandières des intempéries ou du chaud soleil.

 

Il est composé de plusieurs éléments : la fontaine proprement dite, suivi du rinçoir (où on dégage le linge des restes de saleté et de savon) souvent divisé en 2 bassins : le « refrescator » qui reçoit l'eau fraîche de la fontaine qui s'écoule ensuite dans le « lavador ».

 

Il possède généralement une ou deux barres en bois horizontales au-dessus du rinçoir pour faire égoutter le linge avant de le faire sécher.

 

L'aire de travail est souvent faite en pierre de taille et l'accès est pavé ou dallé parce que ça avait vite fait de se transformer en bourbier!

 

 

LA BUGADE AVAIT UN ROLE SOCIAL EMINENT...

 

Au tout début, le lavoir n'existait pas, et les femmes lavaient leur linge au ruisseau...

 

pissarro-camille-les-lavandieres-the-washerwomen-1895.jpg  lavandières4.jpg
Tableau de Pissaro, mais bien d'autres ont immortalisé les Lavandières...

 

lavandiere10.jpg  lavandiere_23.jpg

Mais à la fin du XVIIème, les municipalités, bien conscientes de leur rôle social, ont commencé à mettre à disposition des villageoises des lavoirs...

 

Une grande partie de la vie sociale s’organisait en effet autour de ces lieux publics. La  « Bugade » (lavoir), était un lieu de sociabilité féminine, de travail et d’effort, mais elle était aussi un rendez-vous bruyant et le théâtre d’échanges animés où, dit-on, les langues étaient aussi vives que les battoirs !

 

Le lavoir n'était donc pas seulement un bâtiment où les femmes lavaient leur linge, c'est aussi un espace public ouvert, rempli de vie, de bruit et de cancans.

 

Lieu de vie convivial réservé aux femmes on y échange des informations loin des regards des maris ou des pères, une sorte de double du  « Café du Commerce » pour les hommes qui eux, se retrouvent en un lieu fermé autour du vin et de l'absinthe. 

 

En effet, réputé pour être un lieu de médisance : « Eici lou linge ven blanc, mai negre li gent » (Au lavoir, on lave le linge, mais on salit les gens) tout comme le « badarin », cette espèce de loggia qui dominait la plupart des maisons de village et dont le rôle essentiel était de pouvoir faire sécher le linge de la petite lessive et d'où les femmes s'échangeaient les nouvelles d'un badarin à l'autre (d'ailleurs, le terme « badarin » vient du verbe provençal « bader » (bavarder).

 

 

Je vous livre donc une série de ces photos qui montre bien l’imagination de nos pairs !

 

Surtout n’hésitez pas à m’envoyer vos trouvailles pour enrichir cette collection !

 

Avant tout, je vous présente la Bugade monumentale de la Chartreuse de Villeneuve-les-Avignon qui date de 1354, et que je fais visiter au moins une fois par semaine...

 

Villeneuve_les_avignon_chartreuse_bugade.jpg
Sauf que les immenses chaudrons ont disparu dans la grande cheminée,

mais il demeure la rivière souterraine au centre.

 

 

  IMG-20130816-00602.jpg
La Bugade de Grignan (Martine la trouve très jolie mais lui préfère sa MIELE...)

 

 

Bugade des Salles-sous-Bois

 

Bugade des Granges Gontard

 

 

Bugade de Rousset-les-Vignes

 

Bugade de Saint Saturnin-les-Apt

 

Bugade de Saint May

 

Bugade de Chamaret (près de Grignan)

 

  

Bugade de Saint Pantaléon-les-Vignes

 

Bugade de Vallaurie

 

Bugade de Sérignan du Comtat

 

Bugade de Venterol

 

Rochegude-20130816-00613.jpg

Bugade de Rochegude

 

Une des nombreuses Bugades au fil de l'eau de l'Isle sur Sorgue

 

Bugade de Lourmarin

 

IMG-20141123-POUZILHAC.jpg   IMG-20141123-POUZILHAC4.jpg
La Bugade de Pouzilhac (Gard) a une charpente extraordinaire !

 

PUJAUT.jpg
La Bugade de PUJAUT (Gard)

 

TAVEL.jpg

La Bugade de Tavel (Gard) est la tête de pont de tout un réseau de roubines,

destinées autrefois à arroser des jardins ouvriers... Elles sont en train d'être restaurées!

     

SABRAN.jpg
La Bugade de Sabran (Gard)

 

POUGNADORESSE.jpg

 La Bugade de Pougnadores (Gard) 

 

 Vers-Pont-du-Gard.JPG   Vers-Pont-du-Gard3.JPG

Les 2 Bugades de Vers-Pont-du-Gard

 

lavoir d'Oppède _fondos.jpg  lavoir_d'Oppède_fondreche.jpg  Lavoir d'Oppède-le Valadas.jpg
Les trois bugades d'Oppède, « Fondos », « Valadas » et « Fondrèche »

(sur les 2 premières on distingue bien le « Refrescator » et le « Lavador »!)


Lavabo de Villemagne 1.jpg   Lavabo de Villemagne - tonelle.jpg

L'étonnante « Bégude », ou plutôt « lavabo » de l'abbaye de Villemagne

(prés Pèzenas - Hérault) avec sa délicate tonnelle en dentelle de pierres !

 

 

20180210_Bugade-Pont-St-Esprit 3.jpg   20180210_Bugade-Pont-St-Esprit 1.jpg

et le chef d'oeuvre monumental de celle de Pont Saint-Esprit

 

20180210_Bugade-Pont-St-Esprit 8.jpg
La plus grande et la mieux conservée des bugades Provençales est sans doute celle de Pont Saint-Esprit

 

Bugade de Goudargue (2).jpg   20170910_153727.jpg
La bugade de Goudargues (Gard, à coté d'Uzès)

 

20161009_143950 (2).jpg

La bugade de Saint Victor-la-Coste

 

20161009_145917 (2).jpg
La bugade de Suze la Rousse

 

20161009_145954.jpg

La begude de Joucas (Vaucluse)

 

Maussane3.jpg

 

Maussane2.jpg   maussane-les-alpilles.jpg
La bugade de Maussane-les-Alpilles date de 1865...

comps-lavoir-2.jpg

Une bugade originale et non couverte à Comps-la-Ville

 

cadolive-lavoir-2.jpg   cadolive-lavoir-3.jpg
La magnifique bugade de Cadolive

 

fontvieille.jpg

La grande bugade de Fontvieille

 

lambesc-lavoir-1.jpg  Lambesc.jpg  lav.jpg
La bugade de Lambesc

 

Bugade d'Ansouis.jpg
La bugade d'Ansouis

 

 

Bugade d'Oraison.jpg
La bugade d'Oraison

 

Begude de Lussan.jpg

A Lussan, un village perché du Gard, la bugade était alimentée par une pompe bélier à balancier...

 

Merci de m'en adresser ! elles sont toutes plus belles les unes que les autres !

 

A tous un grand merci de nous permettre de retrouver la mémoire

et ainsi nous enrichir par la transmission!

 


 

 

 



18/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres