AÏGO BOULIDO

C'est une tradition dans la famille comme dans toute la Provence, de préparer tous les 25 décembre pour le souper, un « aigo boulido ». Mais on peut la préparer n'importe quel autre soir de l'année !

 

Voici donc la recette préférée de notre voisine, le dimanche soir, pour gommer les excès du déjeuner en famille un peu trop riche à son goût (elle assure que c’est grâce à l’ail, au thym, à la sauge et au fromage de chèvre qu’elle est encore alerte à 96 ans… sans aucun problème de circulation du sang !)

 

Ma Païso Michèu CRAPONNE l'explique mieux que moi :

 

« Es uno tradicioun dins la famiho, coume dins touto la Prouvènço, d’alesti tóuti li 25 de desèmbre pèr lou soupa, uno aïgo boulido.

 

L’a pas de meiouro poutingo pèr sougna soun fege dis eicés de mangiho que li fèsto de Nouvé n’en soun l’encauso.

 

L’aigo boulido, vaqui uno soupo que n’ai toujour ausi parla à l’oustau. Moun Grand, tre que se levavo de soun penequet, demandavo à ma Grand de n’en i’alesti uno amé forço froumage.

 

Perèu, ma sorre e iéu, nous boutavian de chasque coustat de sa cadiero e tre qu’aubouravo sa cuiero cargado di fiéu de froumage, ensajavian de lis aganta pèr li pourta à nòsti bouqueto : n’avian alor, plen li man e plen la caro.

 

Moun Grand risié de vèire si « pichot gàrri » sauteja autour d’èu.

 

Èro lou plasé simple d’uno famiho groupado autour de soun àvi que sa desparicioun leissè pèr un tèms destimbourlado ».

 

 

 

 

Ingrédients (pour 6 convives) :

 

    • 5 gousses d’ail.
    • 1 brin de thym.
    • 1 feuille de laurier.
    • 1 branchette de sauge fraîche.
    • du poivre.
    • 6 tranches de pain de campagne grillé puis frottées avec de l’ail.
    • 150 g de fromage râpé (emmenthal ou chèvre sec, ou pecorino… le parmesan c’est trop cher ! ).
    • 6 œufs.
    • 2 cuillers à soupe d’huile d’olive.

 

 

Préparation :

 

    1. Mettre 1 litre d’eau froide dans une casserole.
    2. Ecraser 4 gousses d’ail avec le plat d’un couteau puis les hacher menu.
    3. Rajouter dans la casserole l’ail haché, la branche de thym, le laurier, deux bouillons Kub ou 2 plaquettes de bouillon de poule
    4. Amener à ébullition et laisser cuire 10 mn.
    5. Rajouter la branche de sauge en fin de cuisson.
    6. Ensuite, pocher les œufs.
    7. Verser la préparation dans chaque assiette sur les tranches de pain aillé sur lesquelles on aura fait couler un filet d’huile d’olive.
    8. Placer un œuf poché sur chaque tranche de pain et saupoudrer de fromage râpé.

 

 


 



13/01/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres