UN GRAND PAS VERS L'IMMORTALITE, OU PRESQUE...

Deux faits m'ont interpellé cette semaine !

 

Le premier est que Martine, mon épouse vient de prendre sa retraite ce 1er juillet 2013 ! Une période d'adaptation, c'est sûr, va devoir être mise rapidement en place pour affronter avec bonheur cette nouvelle phase dans ma vie. Notre différence d'âge (dix ans seulement...) m'a permis de vivre et de faire un peu ce que je voulais ces dix dernières années sans trop me soucier d'elle puisqu'elle était parti au travail de 9h du matin à 19h presque tous les jours ! 

 

Par ailleurs, c'est le second, j'ai le bonheur, parmi mes amis, de compter un spécialiste reconnu du traitement des cancers. Une longue conversation avec lui m'a donné l'idée de transmettre scientifiquement ce qu'il m'a exposé pour vous en faire prendre conscience.

 

Tout ce qui suit n'est pas du tout de la science fiction, mais bel et bien ce qui nous attend d'ici 2020 seulement.

 

 



 

Vite, nos Politiques... Penchez vous sans tarder sur le problème des retraites que Nicolas SARKOZY avait annoncé comme réglé jusqu'en 2017... Tout le monde sait bien qu'il n'en est rien et ce qui suit va vous en faire prendre conscience si vous n'y aviez pas encore réfléchi !

 

Commençons par le plus spectaculaire : dans seulement 30 ans, les humains seront capables de télécharger leur esprit en totalité vers des ordinateurs pour devenir immortels...

 

Un peu plus tard, les parties biologiques de nos corps seront remplacées par des parties mécaniques et cela pourrait se produire dès 2100. C’est ce qu’a affirmé Ray KURZWEIL, le directeur de l'ingénierie chez Google, au congrès « Global Futures 2045 International  Congress » qui vient de se tenir à New York au cours du weekend du 15 au 16 juin 2013 (Cette conférence était organisée à l'initiative du milliardaire russe Dimitri ITSKOV, qui l'avait organisée déjà à Moscou en février 2011 et visait à décrire à quoi ressemblerait le monde en 2045).

 

Il y a été beaucoup question de la « singularité technologique », un concept selon lequel la civilisation humaine connaîtra une croissance technologique d'un ordre supérieur à partir d’un point hypothétique de son évolution technologique.

 

Cette singularité est aussi assimilée à une immortalité digitale parce que l’intelligence et le cerveau d’une personne pourront être conservés pour l’éternité, même après son décès.

 

Selon l’écrivain de science fiction Vernor VINGE, ce phénomène va commencer en 2030, mais KURZWEIL estime qu’il débutera plutôt en 2045. Je cite :

 

« Nous allons devenir de plus en plus non-biologiques, au point où les parties non-biologiques domineront et que les parties biologiques ne seront plus importantes. En fait, la partie non biologique, la partie machine, sera si puissante qu’elle pourra totalement modeler et comprendre la partie biologique. Du coup, même si cette partie biologique était retirée, cela ne ferait aucune différence. (…) Nous aurons également des corps non biologiques – nous pouvons créer des corps virtuels et une réalité virtuelle aussi réaliste que la réalité réelle », a expliqué KURZWEIL.

 

Il a donné l’exemple des recherches actuelles dans le domaine de la médecine et les progrès réalisés pour remplacer certaines fonctions biologiques, comme l’implant cochléaire qui est fixé sur le nerf cochléaire du cerveau et qui le stimule pour permettre au patient malentendant de retrouver l’ouïe.

 

Plus prés de moi, Michel DUMAS, un de mes amis, un universitaire génial, responsable d'une chaire technologique à l'Université de Nîmes / Montpellier, est arrivé par ailleurs à reproduire des puces informatisées capables de redonner la vue à des aveugles.

 

Mais écoutons ce que Laurent ALEXANDRE*, un chirurgien et urologue Français, peut nous dire des technologies « NBIC » et des lois de Gordon MOORE, le créateur d'INTEL, en termes intelligibles pour la plupart des béotiens que nous sommes (je me suis permis de tronquer la conférence pour vous en donner la substantifique moelle en quelques minutes, mais vous pouvez la trouver in extenso sur Youtube):

 

 

 

* Chirurgien et urologue de formation, Laurent ALEXANDRE est également diplômé de Science Po, d'HEC et de l'ENA. Hyperactif et pionnier d'internet, ce coureur de marathon est le co-fondateur, dans les années 90, de Doctissimo.fr avec Claude MALHURET. Auteur, en 2011, d'un essai intitulé « La mort de la mort », il s’intéresse aujourd'hui aux bouleversements que va connaître l'humanité conjointement aux progrès de la science en biotechnologie.

 

 

Ray KURZWEIL a affirmé qu’étant donné le nombre de calculs nécessaires pour simuler l'intelligence humaine, nous serions capables de développer cette intelligence par un facteur de un milliard. Il a fait référence aux lois de MOORE, exprimées plus haut qui permettent à des ordinateurs de doubler leur capacité tous les deux ans en moyenne, et il a donné pour exemple les impressions en 3D et les avancées récentes dans le domaine du séquençage de l’ADN.

 

Il a indiqué que tout ce processus avait déjà débuté avec la création des « avatars », dans lesquels les gens s’identifient subjectivement. « Mais dans le futur ce ne sera pas une petite image dans un environnement virtuel que vous regarderez. Vous le ressentirez comme si c’était votre propre corps, et que vous étiez dans cet environnement, et que votre corps était le corps virtuel et il pourra être aussi réaliste que dans la réalité.

 

Nous serons donc capables de changer de façon routinière de corps, mais aussi d’environnement, très rapidement. Si nous avions une extension de vie radicale, nous nous lasserions rapidement et nous ne pourrions plus trouver de choses nouvelles à faire et de nouvelles idées. Avec l’extension radicale de la durée de vie, nous allons connaitre une expansion de vie radicale.

 

Nous aurons des millions d’environnements virtuels à explorer qui vont littéralement étendre nos cerveaux. Actuellement nous n’avons que 300 millions de modèles organisés selon une grande hiérarchie que nous créons nous-mêmes. Mais cela pourrait devenir 300 milliards ou 300 trillions.

 

La dernière fois que nous avons étendu le cortex frontal, nous avons créé le langage, l’art et la science. Pensez seulement aux sauts quantitatifs que nous ne pouvons même pas imaginer encore aujourd’hui et que nous réaliserons lorsque nous développerons encore notre cortex ». 

 

Pour ceux qui parlent et comprennent l'anglais, voici un extrait de l'intervention de Ray KURZWEIL qui vous résume l'essentiel de ce qui a été traité au cours du congrès.

 

 

Malgré son facies très spécifique qui pourrait le faire prendre pour un bouffon, ce qu'il annonce là n'est pas du tout utopique, mais bel et bien la vérité que nous allons découvrir rapidement dans les quelques années à venir...

 

Ceux d'entre vous qui voudraient en savoir plus sur ce congrès ont accès à plusieurs dizaines de vidéo qu'ils peuvent visionner à cette adresse :  http://gf2045.com/video/.

 

Depuis 25 ans, la conférence américaine TED rassemble des esprits brillants pour partager leurs idées avec le monde.


Désormais célèbres pour leur format court (toujours moins de 18 minutes) et très dynamique, les TED Talks sont une précieuse source d’information et de découverte.


Science, technologie, planète, témoignages, design, culture, économie sont traités sous un jour complètement nouveau, le but étant de s’ouvrir aux idées de demain et aux initiatives remarquables mises en place dans le monde.

TEDxParis s’inscrit dans la droite ligne de ces conférences, proposant de véritables TED Talks mais en langue française.

 

Découvrez par thématiques les vidéos extraites des diverses éditions de TEDxParis en vous rendant à cette adresse : http://www.tedxparis.com/talks

 


 



05/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres