UNE IDÉE DES RELIGIONS VIA LES NOMBRES COMPLEXES PAR MANDELBROT

 

  Tout comme Wagner l'a dit, seule l'une des plus grandes œuvres musicales de tous les temps

Peut accompagner un sujet aussi sérieux que l'expansion de l'Univers...

Il parlait de la 9ème symphonie de Beethoven en Ré mineur.  

Pour la demarrer ou l'arrêter cliquez sur les symboles :

son.jpg
 

courbe de Mandelbrot 350 x 250. 3JPG.jpg   220px-Animation_de_l'ensemble_de_Mandelbrot (1).gif

Forme fractale de Mandelbrot.

 

chou Romanesco forme fractale naturelle 350 x 250 3.jpg
 
Forme fractale naturelle d’un chou Romanesco.

 

Benoît MANDELBROT, est né le 20 novembre 1924 à Varsovie (Pologne) d’une famille juive Lithuanienne. Il est mort à 85 ans le 14 octobre 2010 à Cambridge (États-Unis).

 

C’est un mathématicien polono-franco-américain (franco parce qu'il est passé par l'école polytechnique!) dont on ne parle pas très souvent exception faite dans le monde scientifique.

 

 Benoit Mandelbrot en 2010 350 x 260.jpg
Benoît MANDELBROT dans les années 2000.

 

Benoît MANDELBROT est en fait le découvreur des « fractales », une nouvelle classe d'objets mathématiques, dont fait partie l'ensemble qui porte son nom : « les Fractales de MANDELBROT » représentées par la figure géométrique mouvante qui sert de logo à cet article et qui est très bien expliqué plus avant dans une petite vidéo).

 

Il a également travaillé sur des applications originales de la théorie de l'information, telles que la démonstration de la loi de ZIPF (Linguiste américain du XXème qui a travaillé sur l'occurrence et la répétition de mots dans un texte), et sur des modèles statistiques financiers.

 

En effet les agents en bourse utilisaient habituellement un modèle mathématique mis au point par deux chercheurs, BLACK et SCHOLES. Ce modèle, fondé sur une distribution normale aux variations modérées de la loi de Gauss (ou « courbe en cloche ou chapeau de gendarme »), sous-estime très fortement les événements « improbables » comme les crises ou les krachs boursiers, alors qu'ils sont finalement beaucoup moins rares que cette loi ne le prévoit.

 

Jugeant le modèle BLACK-SCHOLES trop simpliste et tenant cette application pour partie responsable de la crise bancaire et financière de l'automne 2008, Benoît MANDELBROT a proposé un modèle fondé sur les lois stables de LÉVY, puis sur une approche fractale.

 

Avant d’aller plus loin, pour vous permettre de suivre, il nous faut définir la notion de ce que sont  les vibrations ou la résonance (objet des études de Bernard DUMIGRON, un ami très cher qui en approfondissant le sujet de l'ésotérisme a bien mis en évidence la relation entre résonance et prière).

 

Si, dès 1638, GALILÉE avait déjà eu l’intuition de la représentation graphique des vibrations en faisant vibrer du sel sur une plaque de verre, c’est Ernst CHLADNI, un physicien allemand musicologue du XIXème siècle, qui en fit une véritable étude scientifique qu’il pouvait reproduire sans fin et à l’identique en découvrant la représentation des vibrations à l’aide d’une plaque de métal qu’il faisait vibrer avec un archet de violon. 

 

Une petite vidéo de 9 minutes met en évidence la découverte de CHLADNI pour en arriver aux fractales de Mandelbrot (n'ayez aucune honte à ne pas comprendre du 1er coup... le narrateur parle décidément trop vite et il nous faut réfléchir entre deux propositions !) :

 


 

  

Avec Bernard DUMIGRON, interrogeons-nous sur l’efficacité des prières dans quelque religion qu'elles soient. 

 

Ne sont-elles pas des ondes-pensées qui entrent en résonance avec des entités invisibles ?

 

Leur force sont-elles amplifiées par le nombre de personnes qui formulent les mêmes prières ou partagent la même émotion au même moment ?

 

Les pratiques magiques sont-elles une mise en résonance avec une entité pour la « domestiquer » et en utiliser la force ?

 

L’évolution des mœurs et des comportements au fil des générations est-il lié aux modifications de la résonance de SCHUMANN et donc aux modifications des résonances sur nos organismes ?

 

Autant de questions auxquelles nous allons essayer de répondre. Mais il me faut confronter mes idées avant de me, et donc vous, fourvoyer...

 

Enseignement des éclaircissements apportés par le télescope spatial « Hubble »

 

Depuis son lancement par la NASA en 1990 avec son miroir de 2,4 m de diamètre puis les 4 interventions successives de correction et de modernisation par des cosmonautes dans l’espace, les scientifiques ont quelque peu revu leur copie quant à la perception de notre Univers…

 

« Pour entrevoir le monde dans un grain de sable et le ciel dans un fleur sauvage, retenez l’infini dans la paume de votre main et l’éternité dans une heure... » (William Blake).

 

Au commencement il y avait le Logos (mot qui rassemble l’idée de parole, raison et intelligence), le « Big Bang » et le son originel « Om ».

 

Selon la théorie du Big Bang, l’Univers a émergé d’un seul point extrêmement chaud et dense, appelé singularité, des milliards de fois plus petit qu’une tête d’épingle.

 

Elle n’explique ni le pourquoi ni le comment. Plus une chose est mystérieuse, plus il va de soi qu’on la comprend.

 

On croyait que la gravité finirait soit par ralentir l’expansion de l’Univers, soit par le contracter dans un « Big Crunch ». Cependant les images en provenance du télescope spatial « Hubble » démontrent qu’en fait, l’expansion de l’Univers s’accélère et se poursuit de plus en plus vite en s’éloignant du Big Bang.

 

 Hubble_Space_Telescope.jpg

Le télescope spatial « Hubble »

 

D’une certaine façon, l’Univers contient plus de masse que la physique ne l’avait prédit.

 

A l’heure actuelle, les physiciens justifient la masse manquante par le fait que l’Univers contient seulement 4% de matière atomique ce qui est considéré comme matière normale, la matière noire représente 23% de l’Univers, et l’énergie noire en représente 73% - ce qui, avant, était considéré comme un espace vide.

 

Cela ressemble à un système nerveux invisible qui traverse l’Univers en reliant tout.

 

Les anciens professeurs de Védisme enseignaient le « Nada Brahma » - l’Univers est vibration. Le champ vibratoire est à la source de toute expérience spirituelle véritable et de toute enquête scientifique.

 

Il s’agit du même champ magnétique énergétique que des saints, des Bouddhas, des Yogis, des Mystiques, des prêtres, des Chamanes, des Devins ont observé par l’introspection.

 

On l’a appelée « l’AKASHA », le son originel « Om », les « perles du collier d’Indra », l’harmonie des sphères et des milliers d’autres noms lui furent attribués à travers l’histoire.

 

C’est la source commune de toutes les religions et le lien entre nos mondes intérieurs et extérieurs. 

 

 

En travaux.jpg

  

 


 

 

BIBLOGRAPHIE 

 

Baruch de SPINOZA : en 1677 a entrepris d'élaborer « l’Éthique », un texte synthétisant sa pensée philosophique dès le début de son parcours intellectuel. Le Court traité, redécouvert en 1852, présente un plan similaire à celui de « l’Éthique » (une œuvre majeure de Spinoza) en traitant successivement de Dieu, de l'homme et de la béatitude.

  

« Par Dieu, j'entends un être absolument infini, c'est à dire une substance constituée d'une infinité d'attributs, dont chacun exprime une essence éternelle et infinie ». Dieu est l'infini, nécessairement existant (c'est-à-dire cause de lui-même), substance unique de l'univers. Il n'y a qu'une seule substance dans l'univers, c'est Dieu, et tout ce qui est, est en Dieu.

 

L'idée d'appliquer une méthodologie inspirée de la géométrie en dehors de ce domaine se retrouve chez d'autres penseurs, mais seul SPINOZA l'applique avec rigueur pour un tel sujet.

 

Par exemple, DESCARTES s'en réfère dans « l'Abrégé Géométrique des réponses aux secondes objections » (analyse et synthèse sont réversibles du point de vue de la démonstration), Arnold GEULINCX (professeur de philosophie à l'Université de Louvain en 1643 et sympathisant du Jansénisme et de la Réforme), y recourt pour la logique et Alain de LILLE (Théologien de la fin du XIIème devenu moine à Cîteaux) l'utilise mais en affirmant l'impossibilité de définir Dieu.

 

 

Trois vidéos américaines (sous-titrées...) de 30 minutes expliquent clairement le phénomène...

 

 



 

  

 

 

 

 

 


 



15/04/2023
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 184 autres membres