MAISON D'HÔTES DE L'AMELIER

 

Martine et Marc PAIRET vous souhaitent la bienvenue,

 

Nous sommes heureux de pouvoir vous accueillir dans votre petite maison de la Rue de l’Amelier, au cœur du centre historique de Villeneuve-lès-Avignon.

 

Si vous voulez en savoir plus sur ce beau village moyenâgeux, reportez-vous au court historique que les hôtes ont rédigé à la fin de cette présentation, ou questionnez Marc, il est intarissable sur le sujet!

 

Nous espérons que cette présentation vous fera envie de venir à Villeneuve-lès-Avignon, et le moment venu vous aidera à vous installer et trouver vos marques dans la maison comme dans l’ambiance locale.

 

Et n’hésitez pas à poser des questions à vos hôtes…

 

Vous devez vous sentir chez vous et nous espérons que vous apprécierez votre séjour.

 

Votre petite maison d'hôtes est située là, cachée par le jardin, en plein cœur du centre historique de Villeneuve-lès-Avignon (5 bis, rue de l'Amelier - Pour la situer sur une carte - cliquer ici, puis cliquer sur le repère jaune en forme de lit au centre de la carte, et zoomez éventuellement avec la molette de la souris pour découvrir toute la région).

 

En effet, après avoir reçu plus de 80 voyageurs en trois ans, avec Martine, nous y avons lié un certain nombre d'informations qui nous étaient presque toujours demandées et qui ont toutes trait à cette magnifique région située exactement à la frontière de la Provence et de l'Occitanie ou à ce qui a quelque chose à voir avec elles, au travers de nos passions, de nos coups de cœur, de nos coups de gueule ou tout simplement de nos rencontres et des souvenirs du gavot provençal qu'est Marc ! C'est l'origine de ce blog...

 

Mais n'hésitez donc pas à nous solliciter pour organiser votre séjour dans cette merveilleuse région dont nous connaissons tous les recoins.

 

 

 

   Visitez-la, puis vous pourrez la réserver en ligne, en cliquant ici   

 

  

Pour vous accueillir, pendant la journée, c'est vrai, il y a toujours un léger bruissement, mais il s'estompe à l'heure de l'apéritif et ça devient tout à fait supportable avec le doux suintement de la fontaine pour adoucir les mœurs en fond sonore ! On voulait seulement vous prévenir du concert gratuit qu'offrent les cigales dans toute la Provence, tous les jours, de mi-juin jusqu'à fin septembre.  

 

Visionnez donc en cliquant sur la photo qui suit quelques secondes, la Complainte du Cep de la Vigne grimpante du Jardin et vous saurez en quelques secondes si cela vous sera vraiment supportable, car c’est bien vrai… Le concert des cigales est gratuit tout l’été dans notre pays de juin à septembre !

      

 

 

 

KSS, KSS, KSS-ce que c’est bon à entendre pour entamer la sieste !... Le hamac est paré, le parasol déployé, les lunettes de soleil à portée, le rosé est au frais, la tapenade épicée à souhait, le pastis pas noyé… Et demain, je piquerai bien une tête dans le Gardon… Ou pas… parce que s’il fait trop chaud, je ferai à nouveau la sieste, jusqu’à six heures… Juste avant l’apéro, et après... pétanque, à la fraîche !
KSS, KSS, KSS ! Kssss ce que c’est dur de vivre au soleil !

 

Et si vous souhaitiez en savoir plus sur ces adorables petites bêtes, cliquer sur le lien de l'article la Cigale, cette inconnue que je leur ai dédié tout spécialement. Elles sont étonnantes, bien éloignées de la mauvaise réputation dont les a affublé Jean de la Fontaine... Saviez-vous qu'il faut six à huit ans de vie souterraine à la larve de la cigale pour que cet insecte quasi invisible vive en chantant, pas plus de 40 à 50 jours avant de rejoindre le paradis des cigales... elle ne passe jamais l'hiver ?

 
Donc, en plein centre historique de Villeneuve-les-Avignon, juste à l'entrée de la Chartreuse du Val de Bénédiction, se trouve une petite maison indépendante qui appartenait autrefois à l'Abbaye puisque c'était la cellule du moine convers jardinier qui prenait soin du potager.

  

En effet, sa porte d'entrée indépendante se trouve juste à l'entrée de l'Abbaye du Val de Bénédiction, la plus grande Chartreuse d'Europe (que je me fais toujours un plaisir de faire visiter à ceux qui me le demandent à la fois sur un plan historique, compagnonnique et ésotérique).

 

La petite maison de l'Amelier est théoriquement faite pour deux, mais elle peut accueillir exceptionnellement jusqu'à 4 personnes. Il suffit de nous en prévenir quelques jours à l'avance pour s'assurer qu'elle n'est pas déjà louée en allant le vérifier sur le calendrier du site www.airbnb.fr qui en gère les locations... Ils font cela bien mieux que nous !

 

Cela dit, sur un plan matériel, la petite maison de l'Amelié est fort bien équipée:

      • d'une cuisinette avec frigo, plaques électriques, four micro-ondes et toute la batterie de cuisine nécessaire pour 4 à 6 personnes.
      • d'une salle d'eau avec douche à l'italienne, WC, machine à laver.
      • de tout le linge de toilette comme la literie qui sont fourni.
      • de la télévision numérique, du téléphone et d'un branchement internet haut-débit.
      • de deux couchages sofa doubles 140 x 200, avec toute la literie (draps, couvertures, oreillers et couettes).
      • et volupté dans ce pays où il fait chaud l'été, il y a l'air conditionné... et froid l'hiver, il y a un bon chauffage !

  

On peut y séjourner au tarif suivant tout compris :

      • d'octobre à avril : 58 € par nuitée, ou la semaine à 325 € (qui représente 20% de remise).
      • de mai à septembre (hors juillet): 78 € par nuitée, la semaine 436 € (qui représente 20% de remise).
      • pour le festival (juillet): 98 € par nuitée, la semaine à 548 € (qui représente 20% de remise).

Toutefois il convient d'ajouter un forfait de 15 € par personne supplémentaire et par jour au delà de 2 pour les consommables et le matériel supplémentaire que nous fournissons.

 

   

 

   

 

   

 

   

 

 

Si vous ne connaissiez pas Villeneuve-les-Avignon, sachez que ce village médiéval est situé en Royaume de France à hauteur d'Avignon juste en face du Pont Saint Bénézet, le fameux Pont sur lequel on danse.

 

 

Villeneuve, c'est là qu'aboutissait le pont, de l'autre coté du Rhône, en Royaume de France...

 

La petite ville de Villeneuve-lès-Avignon doit son existence à l’installation des Papes à Avignon, appelée depuis « la Cité Papale ». Villeneuve, beaucoup plus modestement est appelée la « Cité Cardinalice » simplement parce que c’est là, que 12 des 22 cardinaux qui composaient le sacré collège se sont installé après l’élection du Pape Jean XXII (le 2ème Pape Français d’Avignon, qui avait été lui-même évêque de la ville autrefois) car il n’y avait pas à Avignon suffisamment d’hôtels particuliers pour les loger tous.

 

Son prédécesseur, Clément V, le 1er Pape « Avignonnais » n’a en fait jamais habité Avignon, se contentant d’utiliser les châteaux de son Neveu à Malaucène, au Pontet et à Roquemaure. La plupart du temps il vivait à la cour du roi Philippe-le-Bel à Paris.

 

Avant l’élection du 2ème Pape Français d’Avignon, Jean XXII, Villeneuve n’était qu’un petit village appelé « Bourg Saint André » situé au sommet de la colline Andaon qui faisait pendant au Rocher des Doms de l’autre côté du Rhône à Avignon.

 

Cette colline a toujours été occupée depuis les temps les plus reculés mais ce n’est vraiment qu’en 586 qu’on a commencé à parler d’elle car c’était à cet endroit qu’une femme nommée Casarie s’était volontairement retirée en ermite et était décédée dans une grotte. Elle était l’épouse d’un notable nommé évêque d’Avignon qui ne pouvait décemment pas être à la fois évêque et époux selon les règles de l’église catholique Romaine…

 

On reparle de la colline Andaon lorsque des moines Bénédictins y fondent vers 980 une Abbaye pour veiller sur la tombe de Casarie qui avait été canonisée entre temps. Cette abbaye nommée de « Saint André » deviendra l’une des plus puissantes maisons religieuses du Midi, à la tête de nombreux prieurés. Les plus anciens vestiges conservés datent du XIIe siècle (assises des églises Saint-Martin et Sainte-Casarie et la galerie Sud du cloitre).

 

Le très pieux Roi de France, Louis IX plus connu sous le nom de « Saint Louis », fait protéger l’abbaye par une enceinte fortifiée qui sera désormais sans cesse remaniée pour abriter à la fois l’abbaye mais aussi le petit « Bourget » qui s’y est aggloméré au fil des ans, et qui ne va pas tarder à s’étendre au-delà des remparts.

 

Le Cardinal qui va laisser le plus de traces de son passage dans la ville neuve d’Avignon est sans conteste le moine Chartreux Etienne Aubert qui (après son élection comme 5ème Pape d’Avignon sous le nom d’Innocent VI en 1352) offrit son palais cardinalice (on appelle ce genre de palais une « livrée ») autour duquel, il va financer aux frais du Saint Siège une abbaye Chartreuse pour remercier Jean Birel, le Général des Chartreux, de l’avoir laissé élire Pape, fonction pour laquelle il avait été pressenti mais qu’il ne souhaitait pas occuper car il était trop attaché à sa responsabilité de l’Ordre des Chartreux incompatible avec le pouvoir et la fortune.

 

Le « Bourg Saint André » a laissé place à la « ville neuve » des Cardinaux et son nom est naturellement devenu « Villeneuve-lès-Avignon » (« Lès », en vieux Français, veut dire « près de » Avignon) qui est aujourd’hui une petite ville tranquille de 12500 habitants située dans la Région d’Occitanie et le département du Gard et non pas dans la Région Provence – Côte d’Azur et le département du Vaucluse comme Avignon – Le Rhône sépare les deux régions administratives.

 

Comme toutes les banlieues ouest des villes françaises Villeneuve-lès-Avignon est une villégiature bourgeoise où il fait bon vivre.

 

Elle est, de plus, l’une des communes de France possédant le plus de Monuments historiques au mètre carré.

 

À vous d’en découvrir les charmes !

 

Vous trouverez dans la corbeille de votre petite maison de la rue de l’Amelier tous les dépliants nécessaires à cette découverte, et rien ne vous empêche d’aller consulter les agents de l’Office de Tourisme qui seront ravis de vous en dire beaucoup plus !

 

Il y avait là, un petit village nommé Bourg Saint André (ancien nom de Villeneuve-lez-Avignon - à savoir que « lez » ou « les » veut dire en vieux français « prés de ») construit sur un rocher qui fait pendant au rocher des Doms sur lequel a été construit le Palais des Papes.

 

Le Bourg Saint André a été fortifié par Saint Louis pour abriter une abbaye Bénédictine et surtout affirmer la puissance du Royaume de France aux yeux des troupes du Saint Empire Romain Germanique installées sur la rive gauche du Rhône, avant l'installation des Papes à Avignon.

 

Il y a, à l'entrée du village, une trés haute tour du nom de « Philippe le Bel », vestige du donjon du fort qu'il y avait fait construire en 1290 pour garder le passage du Rhône au bout du pont Saint Bénézet (celui sur lequel on danse!) qui servait de péage, pour y encaisser les droits de toutes les marchandises qui arrivaient du Saint Empire et pour filtrer les voyageurs. 

 

 

 L'entrée du pont Saint Bénézet, coté Royaume de France, était donc bien gardée.

 

C'était en effet le seul passage entre les deux pays, depuis la mer jusqu'à Vienne aux portes de Lyon, à l'exception du pont Romain de Pont Saint Esprit qui s'écroulait chaque année lors des crues du Rhône (c'était alors un torrent impètueux et imprévisible qu'il était dangereux de traverser).

 

 

Le Bourg Saint André, le village qui a précédé Villeneuve avant le XIVème siècle

 

C'est que, Avignon, c'était « l'estranger » au Moyen Age, à savoir le Saint Empire Romain Germanique (c'est bien pour ça qu'on dit aller « en Avignon », comme on dirait aller « en Italie » ou « en Allemagne », ce n'est pas une invention du snobisme parisien en quête de typico loco!)

 

7 siècles ont passé mais il y a encore des vieux à Villeneuve qui vous diront qu'ils vont « à l'Empire » pour dire qu'ils vont, non pas au bistrot du coin, mais de l'autre coté du pont, à savoir, en Avignon !...

 

D'ailleurs, coté Villeneuve, le pont s'appelle toujours le « Pont du Royaume » et coté Avignon, après avoir traversé l'île de la Barthelasse, il devient le « Pont de l'Empire », rebaptisé Daladier par un maire qui ignorait les usages. 

 

Cela dit, Villeneuve-les-Avignon est un des villages de France qui a le plus de monuments historiques au mètre carré...

 

A la porte de la petite maison d'hôtes, se trouve la Chartreuse du Val de Bénédiction que je me fais un plaisir de faire visiter aux copains ou aux pélerins de SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE qui passent par là, puisque elle est située sur « le chemin des Dauphinois » qui arrive du Dauphiné ou de la REPUBLIQUE DES ESCARTONS (Grenoble, Gap et Briançon), traverse le Rhône à Pont Saint Esprit, et le suit sur sa rive droite pour rejoindre le chemin d'Arles au niveau de l'Abbatiale de Saint Gilles et qui chemine ensuite au pieds de la chaîne des Pyrennées jusqu'à Ronceveaux pour se raccorder au « camino frances », coté Espagnol.

 

Mais Villeneuve-Lès-Avignon c'est avant tout un village médiéval riche de son passé historique, de ses monuments et de ses traditions. Le village est placé sous le double patronage de Saint André et de Saint Marc, le patron des Vignerons.

 

D'ailleurs, chaque année, le week-end qui suit la fête de Marc (le 25 avril) on célèbre la Saint Marc dignement avec les Vignerons de l'Association de Saint Marc...

 

En 2014 on a en plus, fêté le centenaire de la disparition de notre idole provençale, Frédéric Mistral ! 

 

Visionnez la vidéo de prés d'une demi heure qui suit et qui a été diffusée spécialement sur FR3 à cette occasion. Elle est en provençal mais je vous rassure, sous titrée en Français... Un vrai régal et une masse d'informations, de souvenirs historiques, d'explications et la visite de Frédéric MISTRAL à Villeneuve-lès-Avignon le 25 avril 1913, venu encourager « la Confrérie des Vignerons de Villeneuve », plus que jamais active, et qui fête son Saint patron Marc, chaque année, le dimanche qui suit le 25 avril !

 

 

 

La visite de l'Abbaye de la Chartreuse du Val de Bénédiction que j'organise pour ceux qui me le demandent porte, à la fois sur un plan historique, compagnonnique (avec les outils de mon papet) et ésotérique (au cours de la visite je vous fais découvrir le NOMBRE D'OR partout présent... Si vous n'en avez jamais entendu parler, alors, après avoir parcouru cet article vous pourrez y revenir et cliquer ici pour en savoir plus).

 

D'ailleurs les impressionnistes ne s'y étaient pas trompé puisqu'ils sont presque tous passé par là. Ils en ont peint quelques toiles dont :

 

  

Villeneuve, vue par COROT                           ou vue par MILLET

 

 

Quantité d'écrivains, de poètes, dont Elsa TRIOLET, ARAGON, Pierre SEGHERS y ont séjourné pendant la guerre car il y faisait bon vivre même sous l'occupation. 

 

Et puis toute la région autour de Villeneuve est absolument magnifique à découvrir dans un rayon de 20 à 40 Km seulement que ce soit du coté Languedoc à l'ouest avec les Cévennes sauvages, Nîmes, le Pont du Gard, Uzès, Alès et la rudesse du pays cathare ou de l'autre coté du Rhône à l'est, ou se situe le coeur de la Provence, avec le « Géant de Vaucluse » (autrement dit le Mont Ventoux) qui culmine à 1800 m alors que la vallée n'est qu'à 15 m, les Monts de Vaucluse et le Massif du Luberon avec tous ses villages typiques de Gordes, Menherbes, Lacoste, Bonnieux, Châteauneuf-du-Pape...

 

Vous cherchez comment passer un bon moment... Voici plein d'idée et quelques diaporamas photos de Marie-Jo FARIZY-CHAUSSE pour vous faire une idée des trésors que recèle notre Provence il vous suffit de cliquer ici...

 

Suivis de quelques films des beaux villages de Provence, des attractions et des produits du terroir que l'on peut trouver tout autour !

 

Et je n'ai pas pu m'empêcher d'inclure dans cet article l'admirable récit de Jean Giono qui raconte si bien l'âme de mon pays : L'HOMME QUI PLANTAIT DES ARBRES... !

 

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur la région, ils peuvent visionner les vidéos qui suivent :

 

 

Le Pont du Gard n'est pas loin et c'est une féérie certains soirs d'été (vidéo de 3 minutes) !

 

 

Vous pouvez aussi faire une ballade en Vélo-Rail à partir de la gare de Plan d'Orgon

(sur l'ancienne voie des chemins de fer de Provence.)

 

 Il existe la même chose au Larzac au départ de Millau !

 

En 2 minutes 30" vous pouvez aussi visiter un vieux mas du XVIIème siècle,

une ferme qui fonctionne comme à la fin du XIXème siècle à Beaucaire...

 

  

et en 4 minutes vous aurez une idée de la visite de la ville d'AVIGNON 

 

 

en 11 minutes vous saurez tout sut l'histoire de l'installation des Papes à Avignon...

 

 

Et il vous faut 3 minutes pour apprécier les beaux villages de Provence et l'atmosphère Provençale...

 

 

3 minutes pour le Charme des villages du Lubéron où l'on peut se rendre à bicyclette

en toute sécurité en utilisant la piste cyclable qui a été aménagée

en remplacement de la voie de chemin de fer d'Apt à Forcalquier !

 

 

Et puis à Jonquières, vous verrez que l'agneau de Vaucluse ce n'est pas qu'un fantasme !

 

 

Et avec toute cette laine à 4 pattes, savez-vous ce que l'on fait ?

Allez vite voir comment on s'en sert en cliquant sur le lien suivant : 

FILE LA LAINE, FILENT LES JOURS... 

 


 



06/08/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres