BISCUITS EN DAMIER

  

BISCUITS EN DAMIER

 

 

 

 

Ingrédients :

 

Pour la pâte blanche

 

-  250 grammes de farine

-  Une cuillère à café rase de levure Alsa

-  150 grammes de sucre

-  Un sachet de sucre vanillé

-  Un oeuf

-  125 grammes de beurre

 

Pour la pâte noire

 

-  250 grammes de farine

-  Une cuillère à café rase de levure Alsa

-  180 grammes de sucre

-  Deux grosses cuillères à soupe de chocolat en poudre non sucré « Van Houten »

-  Un oeuf

-  125 grammes de beurre

 

  1. Mettre dans une terrine tous ces ingrédients en même temps et avec les mains pétrir pour en faire une boule très homogène.
  2. Prévoir un oeuf entier battu vigoureusement dans un bol avec une fourchette pour coller les pâtes ensemble lors de la fabrication des biscuits.
  3. Ne pas oublier de fariner le plan de travail chaque fois qu’on y étale de la pâte noire ou blanche au rouleau à pâtisserie.
  4. Placer les deux boules au frigidaire pendant deux heures environ pour qu’elles durcissent.
  5. Prendre un tiers de la pâte blanche et un tiers de la pâte noire.
  6. Les étaler l’une après l’autre sur un bon centimètre d’épaisseur.
  7. Découper dans ces deux pâtes des parallélépipèdes de dix centimètres de long ou plus sur un centimètre de large.
  8. Puis, alterner un parallélépipède noir, un blanc puis un noir en les collant avec un doigt trempé dans l’oeuf battu.
  9. Faire une deuxième couche puis une troisième en alternant les parallélépipèdes noirs et blancs de manière à obtenir un damier sans jamais oublier le collage avec l’oeuf battu.
  10. En fin de préparation, on obtiendra une grosse bûche qu’il faudra entourer de papier aluminium et mettre au congélateur.

 

Il y a plusieurs possibilités pour obtenir des biscuits variés.

 

Par exemple :

  1. Etaler un peu de pâte blanche, puis un peu de pâte noire et les placer l’une sur l’autre en les collant avec de l’oeuf battu.
  2. Puis les rouler ensemble en les enduisant aussi d’oeuf battu.
  3. Faire un cylindre régulier qu’on enfermera dans du papier aluminium et mettre au congélateur.

 

  1. Ou bien, refaire la même manipulation que précédemment mais cette fois en roulant les pâtes d’un côté puis de l’autre de manière à obtenir un « S ».
  2. Ne pas oublier le collage !!

 

  1. On peut aussi refaire la même chose en roulant les pâtes du même côté pour obtenir un  « C » bien enroulé et serré. Ne pas oublier le collage.
  2. Enfin, avec les pâtes restantes on peut aussi délicatement les mélanger ensemble pour obtenir des biscuits marbrés.
  3. Dans ce cas, le collage n’est pas nécessaire.

  1. Enfin, il faut toujours placer les pâtes au congélateur et les sortir congelées pour pouvoir les découper en tranches fines (environ deux trois millimètres) après environ dix minutes à l’air ambiant.
  2. Placer immédiatement ces tranches sur une plaque Tefal ou un papier aluminium sinon en se réchauffant elles deviendraient molles comme du beurre.
  3. Mettre au four thermostat 6 ou 6,5 et surtout surveiller la coloration dès les premières cinq minutes.
  4. Dès que les biscuits sont à peine colorés les retirer du four.
  5. Glisser très délicatement, car ils sont fragiles à ce moment là, un couteau très fin sous chaque biscuit pour les décoller de leur support et attendre un refroidissement total.

 

Mettre les biscuits dans une boîte hermétique, ils peuvent se conserver très croquants plus d’un mois.

 

Ce qui est très pratique c’est de pouvoir débiter les biscuits à la demande puisque les pâtes peuvent rester au congélateur plusieurs mois ; la cuisson étant rapide, on n’est jamais pris au dépourvu quant aux douceurs pouvant accompagner un thé impromptu entre amis !

 



15/01/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres